Le glamping : camping glamour pour festivaliers exigeants

Le glamping ne vous dit rien ? Pourtant, si vous êtes adepte des festivals ou des séjours en airbnb il pourrait bien vous plaire !

Le mot glamping est né de la contraction des mots “glamour” et “camping”. A première vu, les deux n’ont pas grand chose de commun, et pourtant aujourd’hui le mot se démocratise peu à peu dans le secteur du tourisme. Certains festivals internationaux ont eux aussi intégré ce nouveau mot à leur vocabulaire ainsi qu’à leur offre.

 

Le glamping : nouvelle tendance touristique

Le glamping est un mode d’hébergement alternatif qui s’apparente au camping que l’on connaît aujourd’hui. Cependant, contrairement au camping sous une tente, en caravane ou en mobile home, le glamping repose avant tout sur les notion de confort, d’originalité, et parfois de luxe. En effet, les touristes sont nombreux à rejeter la popularité et l’inconfort du camping classiques, le manque de charme des hôtels, et préfèrent se tourner vers des hébergements plus surprenant ou plus authentique.

Parmi les offres de glamping, on peut donc trouver des séjours en roulottes, en cabanes dans les arbres ou en yourte mongole. Les touristes disposent ainsi d’un hébergement insolite et proche de la nature, le tout dans un certain confort.

 

Les avantages du glamping sur les festivals

Les festivals qui se déroulent sur plusieurs jours proposent quasiment tous un camping sur place, et sur lequel les festivalier peuvent planter leur tente. Toutefois, ce mode d’hébergement nécessite tout d’abord de posséder une tente, de la transporter et d’être suffisamment motivé pour la monter puis la démonter (même si les tentes Quechua ont bien arrangées ce problème). Malgré cela, le camping en festival reste pour beaucoup synonyme d’inconfort, mais également la seule solution pour profiter de plusieurs jours sur un festival.

Face à ce constat, certains organisateurs ont décidé de surfer sur la tendance et d’intégrer le glamping à leur festival. Ce fut le cas du Coachella en Californie qui a proposé deux gammes de tipies tout confort à ses festivaliers. La plus haute gamme des deux proposait même l’air conditionné ainsi que l’équipement de jardin !

Pour ceux qui ni le camping ni le glamping ne tentent, une autre possibilité existe. Il s’agit de la location d’une chambre chez un particulier. Une plateforme a d’ailleurs vu le jour en 2015, afin de mettre en relation les festivaliers du Hellfest avec les particuliers qui avait une chambre à louer à proximité du festival. Une solution utile, mais qui fait tout de même perdre le charme d’une chaude et bruyante nuit entre festivaliers. Ultime solution : ne pas dormir, mais nous ne la recommandons pas.

Posté par

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Devenez vous aussi expert dans la gestion de vos évènements et dans l’expérience participants ! Recevez nos dernières actus évènementielles directement dans votre boite mail !